La Croisée des chemins de Jeanine Berducat

  • jetunousbrodons
La Croisée des chemins de Jeanine Berducat

Tout d'abord merci aux Editions La Bouinotte et à Babelio pour ce partenariat dans le cadre d'une Masse critique.

 

C'est une belle histoire familiale que nous propose La Croisée des chemins. On aime se retrouver dans ce village agricole du centre de la France à la fin des années 30. On y voit se côtoyer les fervents de l'ancien et ceux qui pensent qu'il faut évoluer dans ce monde en marche.

 

L'agriculture est à un tournant : elle s'achemine doucement mais sûrement vers la modernisation. La famille Meurot est confrontée à ces nouveaux choix à faire, à ces décisions qui ouvrent la porte à une autre vision du monde paysan. 

 

Jeanine Berducat réussit à appréhender ces mutations. Elle y mêle aussi d'autres problématiques de cette époque : la présence de réfugiés espagnols, celle, avant eux, de travailleurs italiens et la montée de l'antisémitisme. On y voit de plus s'opposer et cohabiter la vie parisienne, s'implantant temporairement ou définitivement à la campagne, l'univers artistique des peintres de la place du Tertre et ceux de ce petit coin de nature aux confins de la Marche et du Berry.

On suit avec plaisir tous ces destins qui se croisent, qui se découvrent, qui se cherchent ou se reconstruisent.

Je découvre ici Jeanine Berducat. Je lirai avec plaisir d'autres de ses romans. Pas de défauts de construction à mon sens. Tout est cohérent. Les personnages sont étoffés et attachants. Peut-être peut-elle même envisager une suite à La Croisée des chemins.

Mon seul bémol mais qui ne gâche pas le plaisir de lecture : quelques coquilles, une ponctuation parfois curieuse et quelques erreurs de langue. C'est mineur mais je tenais à le souligner. Ces petits défauts auraient pu être gommés grâce à quelques relectures supplémentaires et bienveillantes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Grayscale © 2014 -  Hébergé par Overblog